Rando puis une semaine à la ferme

Après Coron et Palawan, les iles au sud ouest des Philippines, je me retrouve coincé car il n’y plus de bateau pour changer d’ile avant 2 semaines. Je prends donc un avion pour revenir sur l’ile principale, Luzon, et voir un peu ce que je peux faire dessus. Je vais passer quelques jours à Baguio pour faire une rando sur le plus haut sommet, puis je vais finir mon séjour à la campagne dans une ferme.

Ça rentre toujours dans les bus aux Philippines. J'étais assis sur la trape moteur près du conducteur, avec un enfant sur mes cuisses et en tenant les sac dans les virages sinon ils bloquaient le levier de vitesse.

Et si jamais c'est vraiment plein dedans, on peut toujours monter sur le toit ! Par contre il n'y a pas de barrières devant donc il ne faut pas glisser...

Départ de la rando pour monter au Mont Poulag, sommet de Luzon, l'ile principale des Philippines.

Réveil matinal pour atteindre le sommet avant le lever du soleil. 2922m, 5h du mat.

La nuit il a plu et mon hamac n'étant pas étanche, je me suis fait héberger dans une tente par des Philipins.

5h36, le soleil se lève sur la magnifique mer de nuage.

5h43, la lumière rasante donne un aspect velouté aux nuages.

Les jeepneys sont les bus aux Philippines, on peut les arrêter n'importe où sur la route pour monter ou descendre. Ensuite on se fait passer la monaie de main en main pour qu'elle remonte au chauffeur qui rend le change de la même façon.

Quatre semaines auparavant je rencontre Léa, une mère de 2 enfants qui a quittée sa province pour essayer de gagner un peu d'argent. On reste en contact puis je fini par passer près de son village natal et elle me propose de venir y passer quelques jours mais en me prévenant qu'il n'y a rien a faire ici, juste la vie de paysan, ça tombe bien c'est ce que je cherche. Me voilà parti pour Bibiclat pour un stage accéléré. On commence par monter aux arbres pour récupérer une noix de coco pour le repas de ce soir.

Elea, une des deux filles de Lea. La poudre blanche sur les joues sert à la protéger du soleil.

Ils m'ont demandé d'attraper un poulet puis de l'égorger, ensuite on le plume avant de le couper en morceau pour la soupe de ce soir.

Cet homme n'est pas de la famille, un jour il est venu et les a aidés aux champs, puis il est resté et a été adopté. Maintenant il a sa chambre et vie ici. Il m'a montré comment séparer les abats et décortiquer le poulet.

Pendant ce temps là Lea prépare le reste de la soupe avec les légumes du jardin.

Cuisson au feu de bois, en premier le poulet, puis légumes, coco, eau et on laisse le tout mijoter pendant une heure.

Le lendemain ils m'emènent aux champs de riz pour faire la récolte. Mais la chaleur est tellement intense que je n'arrive pas à tenir bien longtemps...

Ce forage permet l'irirgation des divers champs, mais aussi une petite baignade bien agréable.

Et la petite vidéo, attention aux âmes sensibles, il y a un meurtre sanglant !

Retour en Europe, ça fait 6 mois déjà…

2 commentaires sur “Rando puis une semaine à la ferme

Pour me faire plaisir, laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.