La Ruta del Che

Après Samaipata je continue ma route vers Sucre, officiellement c’est la capitale de la Bolivie, mais dans les faits c’est à La Paz que siège le gouvernement et les ambassades. Au lieu de prendre la route principale je décide d’y aller en passant par l’ancienne route qui est en fait une piste qui fut utilisée par Ernesto « Che » Guevara : « La Ruta del Che ».

Après 2 heures de route j'arrive à Vallegrande et la route goudronée prend fin, ainsi que les stations essence. 300km de piste m'attendent avant de rejoindre la prochaine route. Avec mes 12 litres de réservoir et ma moyenne de 3 litres au cent ça devrait le faire.

Une belle piste de terre sableuse monte doucement dans les montagnes. Je suis à 2000m d'altitude là, et seul au monde. J'ai croisé 1 camion et 2 4x4 dans toute la journée.

Arrivée à La Higuera, hameau où Che Guevara fut tué en 1967.

Tout ici est en homage a "El Che".

Chris, un Français, est venu s'installer ici il y a 7 ans pour ouvrir son auberge/restaurant.

Après la Ruta del Che, je poursuis ma route vers Villa Serrano avec un couple d'Argentin voyageant en moto que je viens de rencontrer.

On redescend à 900m d'altitude et la chaleur est insuportable, avec gants, veste, grosse chaussures et jean...

Le paysage change completement en fonction de l'altitude. Ici c'est aride et pleins de cactus.

En remontant un peu on passe par une zone de forêt avec des températures plus suportable mais toujours chaudes, genre dans les 30 degrès à 2000m. Ici la moto des argentins. Ils on déjà fait 18000km en amérique du sud et veulent aller jusqu'aux états unis, sans argent, en travaillant un peu partout pour gagner quelque pesos et s'acheter l'essence et la nourriture bon marché aux marchés.

Arrivée à Villa Serrano avec toute une journée de piste piégée par des trous et amas de sable de temps en temps, j'ai les bras en compote. Les suspentions de ma moto chinoise ne sont pas des meilleures non plus.

Pas un seul touriste dans ce village perdu au milieu de nulle part.

Le soir tous les villageois se mettent à défiler dans la rue. Je leur demande pourquoi et ils me disent que c'est l'anniversaire de la création du village il y a 70 ans. C'est la plus grosse fête de l'année.

Hymnes, orchestre, défilé et tout le monte qui chante "que viva!", puis soirée dansante.

6h du mat et ça repart avec les defilés, tambours et hymnes. Peu de sommeil...

On reprend la route pour aller à Sucre. En chemin on s'arrête dans un petit village manger un morceau et on assiste à un spectable avec des taureaux.

Ça monte, ça monte, 3400m d'altitude ici. La moto a une petite perte de puissance due à la pression d'air plus faible mais fonctionne toujours bien. 60km/h max dans la montée. Les argentins avec leur moto 400cc m'attendent un peu mais ne vont pas bien plus vite non plus.

Les baroudeurs.

Une fois passé le col la vue change complètement avec un enchainement de valée et montagnes jusqu'à l'horizon. On redescend un peu pour arriver à Sucre à 2800m.

Et voilà ma moto, car je crois que jusqu'à maintenant je n'avais pas posté de photos de profil.

6 commentaires sur “La Ruta del Che

  1. C’est très très mal ce que tu fais Yann!! Tu met des idées de voyages dans la tête des gens :)
    Aaaahh et merci d’avoir mis une photo de ta bécanne je commençais a ne plus y croire ;p
    Bonne route Viajero !

  2. J’ai vu le film il y a 3 semaines, mais j’espère que ma moto ne va pas casser aussi vite que la leur, car ils ont fini à pied !

  3. DELPY Marie on

    Hasta la Victoria siempre ! tes aventures reprennent et c’est du rêve pour notre hiver , Bon voyage

  4. Véronique on

    Fabuleux, tout autre que le premier Pim Pam, mais toujours aussi dépaysant et aussi enrichissant, Bravooooo, que du bonheur ! A très vite

Pour me faire plaisir, laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.