Salar de Uyuni

À 3656m d’altitude, le Salar de Uyuni est le plus grand désert de sel au monde. Il mesure 100km par 150km. Sa formation date de 10000 à 40000 ans et est issue de l’assèchement d’un lac. L’épaisseur de sel va jusqu’à 120m par endroit. Tous les ans il se fait inonder par les pluies, 10 centimètres d’eau le recouvrent pendant quelques semaines, ce qui garanti sa planéité parfaite. Avec Efraín, Bela, Nico et Paula on part bivouaquer au bord de l’isla del pescador, une ile sauvage à 80km de l’entrée du Salar, seuls quelques cactus l’habitent, et nous 5 pour une nuit.

Mais le sel c'est très très corrosif, donc avant d'y aller on passe se faire pulvériser du gasoil sur les motos. Ça va empecher le sel d'attaquer le métal. Une nuit avec la rosée du matin suffit à faire rouiller toute la moto.

C'est parti pour le salar, mais grosse surprise en arrivant dessus, il y a pleins de flaques d'eau boueuse et ça s'annonce plutôt difficile. Impossible de faire 80km comme ça...

Heureusement c'était juste une bande de 300m sur la périphérie.

Après 1 h de "route", on est en plein millieu du salar. Et là c'est magique, à 360 degrès l'horizon n'est qu'un mirage. On se sent vraiment tout seul au milieu de cette immensité.

Ma moto rentre dans ma main !

Ainsi que les 2 Argentins ;-)

Après 80km on arrive sur l'isla del pescador pour monter notre camp. En prenant un peu de hauteur sur l'ile on obtient une autre perspective. La montagne au fond est à 25km. L'ile en premier plan 800m.

Le coucher de soleil fut magnifique (en espagnol on utilise énormement le passé simple, alors maintenant je vais aussi l'utiliser en français).

Notre campement sur la "plage" est prêt, ça se rafraîchit vite après le coucher du soleil.

Aucune polution lumineuse, l'air très froid et sec, l'altitude élevée, et par chance c'est la nouvelle lune. Toutes les conditions sont réunies pour avoir une ciel d'une rare beauté, et ce fut le cas. Je n'avais jamais vu la voie lactée aussi clairement.

Un petit feu de bois de cactus mort pour faire cuire le riz et se réchauffer.

6h du mat, le soleil est déjà là, c'est l'heure des étirements du matin.

J'ai appris qu'un cactus pousse très lentement, 1cm par an, certains cactus ont jusqu'à 1200 ans sur les iles du salar. La végétation est très sèche, malgrès tout on a vu un "lapin-écureuil". Aucune idée d'où il trouve son eau tellement tout est aride ici.

Une fleur de cactus.

Et la vidéo :

Au revoir le salar… Une piste en sable/terre de 200km suivie d’une route qui passe un col à 4500m m’attend, prochaine étape : Cochabamba.

9 commentaires sur “Salar de Uyuni

  1. Véronique on

    Surprenant…. mais je rejoins ta Mère c’est magnifique ! toutes ces photos, tous tes commentaires nous laissent sans voix ;-)))

  2. Super idée les photos qui jouent avec la perspective ;-)
    Ce salar est vraiment un endroit unique sur Terre !

  3. Bonjour Yann et merci de nous faire partager tes belles aventures et de nous faire rêver. Tom se débat avec les maths et la physique. La voie lactée lui a bien plu et lui change les idées. Thierry est bien évidemment admiratif et moi je pense à notre prochain voyage. Nous t’embrassons, Laure, Thierry et Tom.

  4. Michel Caire on

    Bonjour Yann,
    Je viens de suivre en une seule fois ton nouveau périple. Quel voyage, au plus près de la réalité des autochtones. Profites bien et continues à nous faire partager ta joie de découverte, loin du formalisme et du business. Ici c’est l’été indien. Bisous de ton cousin de la Côte d’Usure!

  5. Que gran aventura, hermosas fotografías, (la primer foto, donde todos contemplan/observan la vía láctea, sinceramente me emociono) es una foto magnifica!!!, También es sorprendente que hayas realizado esta aventura con una moto China jaja, es genial!!! Muchas sólo hacen este tipo de viajes en motos de grandes cilindradas y motos de primeras marcas, queda demostrado que se puede viajar en una moto de modestas prestaciones y China, jaja.

    Llegue acá porque vi tu un vídeo en youtube.

    Yann, como decimos en Argentina, buenas rutas,en tus próximos viajes!

    Gran Saludo.

Pour me faire plaisir, laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.