Camino de la muerte

C’est parti pour la descente vers la pleine, la forêt amazonienne qui recouvre en fait deux tiers du pays, à 200m d’altitude. Il y a une route qui la traverse mais les gens m’ont dit un peu de tout, que c’était impossible à moto, que la route était fermée entre 6h et 18h. Donc je me lance et on verra bien. Ça commence par la route de la mort, qui jadis étais la plus dangereuse au monde, 300 morts par an, mais ils en ont fait une nouvelle et l’ancienne est maintenant touristique et se fait en VTT comme attraction touristique. Ils ont même mis des barrières dans certains virage… Par contre, ce que je ne savais pas, c’est que la suite c’est comme la route de la mort en fait, mais cette fois utilisé par tous les camions en double sens. Et comme vous l’aurais compris la saison des pluies a commencée. Donc pour résumer c’est une route de pierre et boue, taillée dans la falaise, avec un ravin de 200 à 800m sur le coté, et des chutes de pierres et coulées de boue à cause de la pluie. Pour faciliter le tout, ne me demandez pas pourquoi je n’ai pas eu la réponse, mais on roule à gauche sur cette route. Malheureusement je n’ai pas de photos car il pleuvait énormément et je n’avais qu’une envie c’était de vite en finir pour trouver un village avec une auberge. Mais j’ai quand même pris quelques vidéos que vous trouverez dans le petit montage en bas.

Fin du plateau à 4100m, à partir de là je commence à descendre.

El camino de la muerte. Dommage qu'il y ait du brouillard car il parait qu'il y a jusqu'à 800m de vide sur le coté. La vue doit être spectaculaire !

Une petite bruine mais rien de bien méchant pour le moment.

Changement complet de paysages, c'est très humide ici, même si on est encore en altitude les remontés de l'air amazonien donnent une végétation semi tropicale.

Ensuite aucune photos des 200 km de piste sous la pluie pour rejoindre la pleine... Là je suis arrivé, à 200m d'altitude. Vous vous souvenez des lits de rivières quasi à sec ? Et bien voilà ce qu'ils donnent après quelques jours de pluie.

La pluie finira par laver tout ça...

C'est parti pour plus 600km de plus de piste, pas facile avec la boue.

Mais une faune et flore magnifique borde la route.

Après 8h de piste sous la pluie, ça fatique... Plus qu'une heure pour arriver à un village d'après mon GPS.

Plus de pluie, chaleur tropicale et charognards qui se régalent avec cette pauvre vache.

Les mouches aussi apparement. Et je ne vous raconte pas l'odeur !

Certaines portions sont plutôt bonnes, d'autres un peu moins. J'ai vu un bébé tigre dans une cage qu'un local à attrapé dans la forêt, un crocodile traverser la route, pas mal de serpents, des gros lézards et autres iguanes, des péroquets, vautours, et pleins d'autres espèces que je ne connais pas. Il y a de la vie en amazonie !

Arrivée à Trinidad, c'est la fin de la piste, à partir de là il est sensé n'y avoir que de l'asphalte jusqu'au Paraguay, youpi ! J'ai eu pas mal de problèmes de chaine ces derniers jours, du coup j'en profite pour la changer par une japonaise, trois fois plus chère que la chinoise, 30 euros, mais le vendeur m'a dit qu'elle était de bien meilleure qualité.

Après quelques jours assez rudes, je peux enfin me reposer un peu, faire une lessive, dormir sur un vrai matelas et non un de paille comme les jours précédents.

Et la vidéo, ça va vous donner une petite idée de mon quotidien sur les routes Boliviennes :

Prochaine étape : le Paraguay.

10 commentaires sur “Camino de la muerte

  1. Ouh la la…:) Quel cran! :) Bravo pour chaque étape passée!! :) Le monde change vite, j’espère que ce monde fantastique et rempli de vie sera toujours la dans 30 ans… même routes défoncées, même insouciance pour les animaux sauvages de circuler librement dans leur habitat naturel! Bonne suite de voyage!

  2. jerome_slack on

    bravo Yann, t’as du en baver, mais tu me fais toujours autant rêver :-)

  3. Quelle Belle aventure et quel beau sourire ! Yann cela doit pas être facile tous les jours mais nous ici on rêve ; PS je trouve que tu roules trop vite

  4. Bonne année 2015 puisses tu continuer à écarquiller tes yeux . Nous en profiterons c’est sur !

  5. pascal millot on

    Houla!!!
    J’avais déjà vu un reportage à la télé où ça m’avait fait flippé vu du casque de la moto j’ai vomi sur mon clavier ha la la!! quelle angoisse!!
    Bonne année Yann Pascal

  6. Véronique on

    Et bien mon Yann, quand il y a un « nid de poule » sur la route je râle….. comme quoi !!! on ne sait pas se satisfaire de ce que l’on a.
    C’est absolument magnifique, rêve :-)))))
    D’énormes bisous et une année 2015 exceptionnelle

  7. Heureusement que tu as mis une petite musique détendue et joyeuse sur la vidéo, parce que c’est bien flippant tout ça !
    Merci pour ce blog qui nous fait rêver, je commence même à envisager d’y aller l’hiver prochain !

Pour me faire plaisir, laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.