Las cataratas del Iguazú

Impossible d’aller en Argentine sans faire un détour par les cascades d’Iguazú. Ça fait des années que j’en entends parler. Je dois d’abord passer par quelques kilomètres au Brésil avant de traverser vers l’Argentine. Aucun soucis de douane ni d’immigration, ce fut plus facile que mon entrée au Paraguay. Première mission en Argentine, trouver un « dealer » dans la rue. Ils s’appellent « arbolito » ou « cuevas ». Comme vous le savez peut être il y a une crise économique depuis 2000 et le pays est casi en autarcie. Toutes les importations sont taxés à 30% pour favoriser la production locale. Et de même il est très difficile pour les Argentins de convertir leur pesos en dollars pour épargner. Le taux officiel est à 8,5 pesos pour $1, mais il y a un marché noir parallèle qui s’est instalé avec un taux bien plus élevé, autour de 13,5 pesos pour $1. Donc ici il ne faut surtout pas utiliser sa carte bleu pour retirer dans les distributeurs. Il faut venir avec des dollars et changer dans la rue. Il me faudra aussi trouver une assurance pour ma moto, car ici c’est obligatoire et pour finir une carte SIM pour mon téléphone, et un camping. La gérante du camping me dit qu’il ne pleut pas en ce moment, donc confiant je choisis l’option camping, grosse erreur : à peine 15 minutes après m’être installé l’orage de fin d’après midi arrive, grosse pluie et bourrasque de vent font que malgré la tente je fini tout trempé en essayant de protéger au maximum l’ordinateur et l’appareil photo, mais je fini avec 2cm d’eau dans la tente, et le sac de couchage trempé. Ce sera pareil le lendemain et le surlendemain ! Heureusement il ne fait pas froid, et ça sèche bien la journée. Bref, c’est maintenant parti pour la visite de ces fameuses cascades.

Triple frontière entre le Paraguay, le Brésil et l'Argentine :

À gauche le Paraguay, à droite le Brésil. Le rio les séparant est le Paraná. En bas c'est l'Argentine avec le rio Iguazú qui vient se jeter dans le Paraná. Les chutes d'Iguazú sont à 20km à droite sur ce même rio Iguazú. Donc si vous avez bien suivi, les chutes sont partagées entre le Brésil et l'Argentine.

L'ensemble des cascades s'étend sur 2700m de large, et la hauteur de chute est de 83m.

Pour bien se rendre compte de la quantité d'eau il faut regarder la vidéo.

À la période où je l'ai visité il y avait 4000 mètres cubes par seconde. Pour ceux qui font de la natation ça correspond à une piscine olympique (50m*25m*3m) par seconde qui chute de 83 mètres de hauteur.

Tout ce que vous avez vu jusque là n'était qu'une partie des chutes, l'autre partie de trouve ici, la gorge du diable. Tout au long de la passerelle d'accès de 2km on entend le bruit sourd de plus en plus fort.

À cette période de l'année il y a tellement d'eau et l'air étant déjà à la base très humide qu'un énorme nuage se forme en ne permet pas de voir le fond.

Vu la grosse chaleur du mois de janvier dans cette région, il est difficile de marcher en milieu de journée et le mieux est d'aller faire la pause repas sous l'eau.

Une mini cascade à 3 kilomètres des chutes principales.

Et la vidéo :

3 commentaires sur “Las cataratas del Iguazú

  1. Patricia on

    Magnifique … On doit se sentir petit devant une telle force et beauté de la nature …

  2. Bonjour Yann, je retrouve ton journal avec plaisir et curiosité. Merci de nous faire partager toutes ses aventures et mésaventures. Fais bien attention à toi surtout sur les routes et pistes qui me semblent bien « scabreuses » . Gros bisous, Laure.

Pour me faire plaisir, laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.