Début de l’aventure à deux

C’est parti sur la route à deux à moto ! On prends la route vers l’ouest, vers Mendoza, en traversant une petite chaine de montagne de la province de Cordoba. Mais les péripéties commencent déjà dès 40km de route : le pot de dessoude. Sans beaucoup chercher on trouve quelqu’un qui a un porte de soudure MIG et qui nous ressoude ça pour quelques pesos. On reprend la route, camping, rando, tout se passe bien jusqu’au moment où le pneu arrière crève. Pas de soucis on a des rustines pense-t-on, mais au bout de 4 crevaisons, une bombe anticrevaison, et la nuit déjà tombé, on nous dit que un service gratuit de remorquage est disponible. Teddy part donc en stop chercher la remorqueuse. La suite en photos.

On démonte le pot pour le faire souder.

Il nous a fait du beau travail, on va au moins tenir jusqu'en Colombie avec ça !

On prend un peu de hauteur en montant à la Cumbrecita, un petit village piéton dans les sierras de Cordoba.

On va commencer une longue série de traversée de rivières. C'est comme ça par ici, il n'y a quasiment jamais de pont et la route traverse simplement la rivière.

La fraicheur arrive, mais nous aussi on arrive presque de l'autre coté, il ne nous reste plus qu'à redescendre.

Le choripan, c'est un chorizo dans du pain, mais pas le chorizo qu'on a en France, c'est de la vraie viande là !

On arrive tout juste pour le coucher de soleil, avec camping en bord de rivière.

Crevaison de la roue arrière. On enlève tout l'équipage pour commencer les réparations.

Un motard voyageur passe et fait demi tour pour voir si on a besoin d'aide. Il a la cinquantaine et voyage depuis des mois dans tout le continent aussi. En vendant ces petites motos qu'il fabrique avec des vieux briquet il arrive à financer son voyage.

Elle a plus la classe que la notre sa moto ! Une vieille 125cc toute équipée et décorée. Il cuisine à l'huile de vidange, rien ne se perd !

Mais après maintes tentatives en échec, Teddy part en stop chercher la remorqueuse gratuite soit disant. Mais la police lui dit qu'il n'y a pas de remorqueuse, qu'eux peuvent venir nous remorquer mais qu'en ce moment il y a un match de foot alors ça les embête, il faut donc leur payer 200 pesos pour qu'ils fassent le déplacement. J'étais à 40km de là seul de nuit dans la campagne, donc il accepte et la police vient nous embarquer la moto dans le pick-up pour nous déposer chez quelqu'un qui répare les pneus 24h/24.

Il fallait changer la chambre à air qui était completement détruite. Toute la famille sort nous poser des questions pendant que le fils de 10 ans s'occupe de la réparation sous la supervision de son père, lorsqu'on voit arriver la dépaneuse ! Elle était venue nous chercher, gratuitement, mais les flics ont préféré nous dire que la seule options était avec eux et pour 200 pesos... Bref, notre roue arrière est réparée, on cherche un camping pas loin pour aller dormir.

Réveil dans le "camping municipal" desafecté depuis des années apparemment, mais pas cher puisqu'il est gratuit. On prend la route vers Mendoza, capitale mondiale du Malbec !

3 commentaires sur “Début de l’aventure à deux

  1. laurence kling on

    je suis ravie de suivre les aventures de PIM PAM DANS LA PAMPA !!!!
    je voyage avec vous mais je l’avoue cela est beaucoup moins honorifique et dépaysant devant mon ordi !!!
    bizzz et comme le disait Kenneth White (poète anglais) « il y a autant de voyages que de feuilles sur l’arbre du voyageur »
    bon vent !!!!
    Laurence

  2. Bonjour Yann, profite bien de tes dernières semaines d’aventures. Tom est admis à l’oral de l’ENSM, youpi!!!, bisous de tout le monde à l’Abreuvoir, Laure.

Pour me faire plaisir, laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.